Un voyage au travers une musique instrumentale énigmatique et surprenante, des ambiances qui flirtent avec le new-age, même si les racines du progressif encore bien présentes, mais aussi une certaines musique classique moderne plus avant-gardiste.

Eddie Jobson, un clavieriste-violoniste d’exception n’est pas en reste de créativité, ni épuisé, après sont Curriculum Vitae déjà assez long ainsi que ses aventures sur la scène anglaise depuis les débuts des année 70′ avec notamment des groupes très variés mais aussi créatif flirtant avec les mouvements progressif Procol harum, Brian Eno, Curved air, Roxy music, Jethro Tull, Frank Zappa et UK, ici le progressif se transforme en new-age voire en expérimentation audacieuse.

1.  Inner Secrets — 3:50
2.  Spheres of Influence — 3:00
3.  The Sojourn — 6:35
4.  Ice Festival — 5:33
5.  Theme of Secrets — 5:28
6.  Memories of Vienna — 4:59
7.  Lakemist — 6:02
8.  Outer Secrets — 5:34

Beaucoup de mystères dans les mouvements sonores de disque hors normes ou classement.
Ici les différents titres se fondent les uns dans les autres par des ponts sonores étrange, dans un paysage surréaliste digne de SF un peu bizarre, si vous avez de la curiosité sonore et aimez les surprises pour vos oreilles, cet album est fait pour vous.

Des atmosphères digne de Bande Originale de films, aussi par la prèsence d’ambiance et de bruitages parfois inquiétant comme dans le second titre « Sphere of Influences » un petite bandes sonore digne de thriller, a écouter seulement si vous osez!

Theme of Secrets produit sur le label Private Music de Peter Baumann (ex-Tangerine Dream) a été presque entièrement crée sur une machine de légende (des 80′) le Synclavier, qui était une des première Workstation-sampleur à l’époque, très lourd et très cher, pour des d’excellentes performances si on regarde l’évolution limité par la technologie de l’époque, Eddie Jobson réussit le pari de la créativité sans limite dans une oeuvre riche et hors norme. comme ici sur « Memories of Vienna » qui commence avec l’effet maître de l’album, un rebondit naturel, qui fini par se développer de façon presque orchestrale.

Enfin prenez quelques minutes pour découvrir le magnifique titre Lakemist, qui a part les sons plus digitaux rappellent aussi les séquences entrelacés de Tangerine Dream d’antans, mais aussi d’une forme aussi plus classique qui nous pénètrent, avec en surplus des percussions très éclectiques.

 

A découvrir autant que son précédent « Green Album (l’album Vert) – Zinc » de 1983 plus progressif et contient également des passages chantés avec une voix qui nous ramènent un peu dans les sons de Yes et Jon Anderson, certains passages nous rappellent des solo des guitare électrique, mais il s’agit le plus souvent de Violon par ses soins.

Egalement de magnifique textures aux sons analogique issu du grand Yamaha CS80 un synthétiseur de légende, un des premier instrument polyphonique particulièrement expressif, utilisé par les grands artistes (Vangelis, Tony Banks de Genesis, Jeff Lynne & Richard Tandy de ELO, BJH, Toto) de la fin des seventies et début eighties, dont il se fera champion avec sa formation U.K ainsi que sur l’album « A » de Jethro Tull en 1980.

Pénétrez dans le titre progressif suivant, organique à souhait… pleins de rebondissements.

Une maîtrise pianistique complète est ici beaucoup plus remarquable, comme ses connaissances avancée des synthétiseurs,  avec une touche de violon acoustique pour donner une âme originale, ainsi que des arrangements par couches qui conviendrait aussi bien à de la musique de films.

Aussi des titre retro-futuriste avec diverses influences… comme ici.

Malgrés sa parution au début des années 80 l’album garde une atmosphère créatrice encore bien fraîche et un peu folle proche des seventies, une vrai liberté musicale.

Voir aussi les quelques articles en anglais suivant

http://thewideningeye.blogspot.com/2010/11/eddie-jobson-zinc-1983.html

http://www.progreviews.com/reviews/display.php?rev=ej-tos

Ainsi que l’excellent http://www.united-mutations.com/j/eddie_jobson.htm

et un grand interview  ici http://www.dprp.net/wp/interviews/?page_id=508

Et aussi sur la page personnelle de Eddie sur Curved Air

http://www.curvedair.com/eddie.html

Découvrez le aussi sur

http://www.allmusic.com/artist/eddie-jobson-p2624

http://www.lastfm.fr/music/Eddie+Jobson

Pour les Albums les liens ci-dessous


Related Posts

About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code