Plus de 40 ans d’ histoire sonore et musicale

Bien moins connu que Jean-michel Jarre qui fait de la musique électonique très populaire, moins connu aussi que Vangelis qui avait aussi le sens sûr de la simple mélodie, comme Kraftwerk déterré par tout les technoïdes à tendance industriel et minimaliste.

Tangerine Dream à un aspect beaucoup plus varié et prolixe, multi-forme, autant par leur musique que par les changements de personnalités qui ont participé au band, c’est un must à découvrir dans les pionniers des synthétiseurs.

J’ai tardé à écrire sur Tangerine Dream, mais en même temps j’y  tenait. Mais la masse et la quantité de leurs production pourrait faire peur à n’importe quel amateurs du groupe.

Ils ont déjà une bonne centaines d’albums à leurs actif, mais attention quelques uns seulement sont plus justifiable pour un achat et une découverte plus approfondi,  C’est aussi le but de mon article, et ne pas se perdre dans leurs méandres créatif et artistique.

Donc je mettrais les articles les plus marquant d’abord et dans un ordre surprenant, pas forcément chronologique.

Pour Commencer peut-être une petite compilation, et ils en proposent beaucoup. Celle ci n’est pas non plus la plus connu ni la plus facile à trouver, c’est une alternative parmis bien d’autres compilation existante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Disque 1 propose de très anciens titres de leurs période appelé Pink Years moins connue, tiré d’album plus ambiant et expérimentaux comme Zeit, Atem ou Alpha Centauri, ceux qui ressemble plus a la période poplulaire qui suivra sont des titres tiré de Green Desert, comme « Astral Voyager », « White Clouds » ou « Indian Summer » enregistrer par Edgar Froese et Chris Franke en 1973 mais refait dans les 80′.

 

 

 

 

Les CD 2, 3 et 4 ce concentrent sur des morceaux, principalement de la seconde période avec Johannes Schmoelling comme des extrait du concert en Pologne « Poland » comme « Tangent », »Horizon » et « Barbakane » ou « rarebird » de 1984 ainsi que des titres de « Le Parc » 1985 comme « Central Park », « Zen Garden », »Gaudi Park » ou « Bois de Boulogne », « Tiergarten » et « Yellowstone Park » plus facile d’accès, harmonieux et mélodique.

 

Egalement des titres avec Paul Haslinger après le départ de Schmoelling tiré de Underwater Sunlight de 1986 « Ride on the Ray » et surtout le magnifique « Song of the Whale » en 2 parties. Egalement des extraits du concert « Livemiles » en 1987 et de Tyger « Vigour ».
Moins connu sont « smile », « 21st Century Common man » et les 2 titres appelé « London ».

Le plus intéressant pour les amateurs et autres Fan de TD, sont le disque 5 qui contient de long morceaux inédit très interessant, rappellant des moments de Tangram, logos ou la partie centrale de Force Majeure composé uniquement par Edgar Froese et Chris Franke dans la période intermédiaire avant l’arrivé de Paul Haslinger.

Vraiment un excellent bonus qui pourrait justifier l’achat de cette compilation a découvrir

The Dream Roots Collection 1996

Liens pour savoir plus

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tangerine_Dream

http://www.tangerinedream.org/


Related Posts

About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code