David Lanz, du piano léger, relax et new-age au top, idéal au tea room et mérite d’être mieux connu.

 

Vous connaissez certainement le français Richard Clayderman, il eût ses grands succès auparavant pour la vulgarisation de la musique classique et autres standard au piano comme André Rieu pour le violon actuellement.

Mais peut-être moins David Lanz, originaire de Seattle, plus récemment a eu sont heure de gloire, dans le domaine du New Age, il est l’en est l’un des pionnier au début des année 80′ avec d’autre artiste comme George Winston, on pouvait le voir sur scène et dans les charts même avant Yanni (Private Music).

L’intérêt de sa musique est qu’il s’agit de la pluparts des compositions personnelles issues parfois de l’improvisation et du piano lui-même, et plus rarement de reprises comme « A whiter shade of pale » ou le « Canon » de Pachelbel, qui sont souvent une aide certaine au succès

Produit par la le label Narada considéré avec Windham Hill comme parmis les meilleurs dans la catégorie musique nouvelle instrumentale AOR,

 

 

Même avant sont album Or « Cristofori’s Dream » qui devint le premier album  #1 Billboard New Age/Adult Alternative album (#1 pour 27 semaines consécutives),

David avait déjà été entendu autour du monde avec le classic bubble gum hit « Seasons in the Sun » par Terry Jacks.

Son album sorti en 2000  « East of the Moon, » sur Decca, a été nominé pour un grammy et produit par le légendaire Hugh Padgham (Sting, Phil Collins, Eric Clapton, Melissa Etheridge.)

 

 

Hugh, qui a travaillé avec the Police, XTC, The Bee Gees, and Paul McCartney, cite cet album comme sa première production instrumentale.

Cristofori’s Dream est un bon exemple de smooth piano, qui semble basé sur l’improvisation et en même temps des racines du classique, certaines techniques peuvent même apparaitre simple pour des pianiste de niveau moyen, mais qu’on ne s’y trompe pas, l’expression et le style est raffiné dans cette direction particulière et demande un quelques années de pratique de l’instrument et un jeu suffisamment affirmé pour exécuter ces pièces, même si certaines parties semble plus accessible pour certains.

Le titre est basé sur le nom de l’inventeur du piano, Bartolomeo Cristofori (1655-1731) à l’époque de Jean-sébastien Bach, mais sont instrument ne sera que paufiné et fini qu’au début du 19eme siècle du Romantisme musical, d’abord le piano-forte avec Mozart jusqu’en 1791, puis les améliorations avec Beethoven, Schubert et enfin les superbe piano Pleyel et Broadwood avec Mendelssohn, Chopin et Liszt. Cet Album est un hommage à cet inventeur de génie, qui nous à laissé un instrument inimitable et essentiel.

 

Contrairement au précédents albums plutôt consacré au piano solo, celui-ci présente beaucoup de musicien de talents notamment Matthew Fisher l’organiste de Procol harum pour cette nouvelle version de leur titre « A whiter shade of pale« , le producteur Paul Speer avec lesquel il sortis de magnifique album comme « Natural States » et « Desert Vision », Nancy Rumbel spécialiste des instruments à vents, haubois, cor anglais et ocarina qui à aussi été produite par Narada, notamment dans son duo avec le guitariste Eric Tingstad (« Legends, Homeland »), également le compositeur et sound designer, Jonn Serrie connu pour sa musique électronique spatiale consacré au étoiles et enfin aussi un orchestre

Quelques titres particulièrements mérite d’être découvert comme le populaire « Cristofori’s Dream » qui a le charme insidieux des petites variations napolitaine, et une superbe mélodie lyrique comme romantique avec quelques modulations sympathiques.

La video suivante avec David Lanz lui-même, pour l’apprentissage

Ainsi qu’une vue imprenable sur la partition pour les pianistes et ceux qui savent la lire

« Spiral Dance » comme « Green into Gold » nous fait tourner dans une trance grâce à des motifs ingénieux, et beaucoup d’espace comprenant chaque fois une instrumenation originale.

« Wings to Altair » plus lent, nous plonge aussi progressivement dans une ronde lente venu du lointain, aux accords aux harmonies riches ainsi qu’une belle floraison de l’improvisation vers la fin, agrémenté d’ambiances planante signé Jonn Serrie. La vidéo est cependant spartiate, écoutez!

Le clou est comme souvent, la reprise, un succès populaire d’antan, « A Whiter shade of pale » originalement par Procol harum, son organiste Matthew Fisher vient d’ailleur préter mains forte pour tenir l’orgue hammond.

Ici une belle animation de cette musique.

Cette video montre David Lanz expressif au piano solo.

 

Pour obtenir cette album ici

Autres liens

http://www.davidlanz.com/index.html

autres albums extrait de sa discographie et recommandations

Heartsounds 1983

Nightfall 1985

Natural States 1985

East of the Moon 2000

Liverpool 2010


pub

Bonus video, par un pianiste amateur de qualité


About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code