Ils sont de retour dans l’espace, un hommage à la conquête spatiale.

Mars Polaris

Les Seventies leurs avaient apportés leurs lots de voyages psyché-spatial, ainsi que le succès dans leur période Virgin avec des albums comme « Rubycon, Ricochet, Stratosfear » et là c’est presque un retour au source, indépendemment du fait que les anciens membres comme peter Baumann, johannes Schmoelling ou même Christoph franke ne sont plus de la partie, remplacé par son fils Jerome.

Edgar Froese et son fils fabrique ici de bien belles oeuvres dedié a Mars, mais comme le sujet et aussi le vide intersidérale, il y a quelques ambiances claustrophobique ici et là. Ce n’est pas l’inspiration qui manque, peut être juste un grain de la folie d’antan, et que le sons soit de plus en plus confié a des ordinateur et des logiciel (progrès oblige) au lieu des bonnes vieilles machines vintage, ou peu être seulement un panaché des deux mondes. Les compositions en duo ressemble plus souvent à des bande originale de film, un peu comme il venait de faire avec « Oasis » et « Transsiberia » l’annèe précédente, et par là même ressemble plus à ce qu’ils produisaient avant dans les eighties. Certaines ambiances sombres rappellent même « Thief » ou « Sorcerer » leurs première B.O.

Après avoir écouté tous l’album je ne peu m’empêcher de penser que nous avons ici affaire a l’un des meilleures album de la décennies produit par TD, comparé au autres sorties des nineties a part peut être « Goblin’s Club » qui était aussi bien riche en idées et varié. Peut-être avec juste un soupçon d’une certaine magie en moins. Il faut dire que sont fils Jerome qui a fait des études musicales complètes, est prolifique et talentueux, connais bien les ordinateurs pour la composition, et est de sucroit est un excellent batteur, comme on peut le remarquer sur ses productions solo, il est certain que cela donne a ces albums aussi plus de corps et de consistence que les productions de TD semblent parfois manquer au cours de ces années.

Tous les titres ne sont peut-être pas au même niveau, mais je trouve cela quand même bien bon pour du Tangerine Dream actuel. Un bon album donc a découvrir, aussi pour quelques anciens fans qui auraient délaissé le groupe depuis.

Lien pour l’obtenir


Related Posts

About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code