Dans la section des Albums rare,  les avez vous déjà entendus?

Windows 1994

Une oeuvre instrumentale juste Magnifique

Windows

Apparemment trop méconnu par son seul nom, le label « Deep Forest » aurait pu y aider même si ce que nous entendons ici reste bien moins commercial, pourtant Michel Sanchez mérite bien mieux que cet apparent anonymat.
Bien qu’il date déjà de plus de 15 ans, ce premier album « Windows » est pour moi l’une des meilleur production instrumentale que j’ai écouter, son second album aussi est magnifique mais a peine un peu plus difficile d’accès. Celui-ci est un digne descendant des grands de la musique instrumentale comme Vangelis (voir « China »), ou Jarre par la qualité plastique et émotive des sons analogique, mais aussi une rencontre avec la World-music (quelques éléments me font penser aussi à Enigma, mais avec moins de compromis). On sent encore bien les sons de sampling année 90′, des timbres plus court et haché à la Art of Noise,  avec par dessus des voix tribal ainsi que de nombreuses percussions. Il a aussi la possibilité de la virtuosité bien qu’il n’y céde pas trop, ce qui est heureux. Quelques éclairs ici et là nous conforte dans la présence d’un vrai musicien accompli. Il y a ici quelques petit passages de piano vraiment proche du classique et du romantisme. Mais aussi une construction électronique incroyable, un savoir-faire sur les timbres, des voix tribales du monde.

Le morceaux d’ouverture « Tholos » puissant avec ces rythmique tablas et les voix à la Deep forest, des nappes magnifique et un thèmes superbe inoubliable et un choix de timbre expressif judicieux (visible aussi sur youtube), la cerise sur le gateau est le solo complétement fou ou les doigts fusent comme des éclairs. L’intro au piano dans « after the rain » me rappelle des bribe de Chopin ou Brahms.
« Out of the Windows » est analogiquement chaud et joué avec beaucoup de romantisme, proche de « old Tree » qui me rappelle Deep Forest, comme avec les rythmes de échevelé world-electro de « procession » la world, éléments que nous retrouvons dans « only the Children » qui nous rappelle l’innocence de l’enfance et laisse parlé la basse Fretless ou « Cold Diggers » plus jazz new-age aérien.
J’aime particulièrement la mélodie sur « Unforgettable day » un theme profond avec des resonance des tribus primitives. « Humming birds » est encore une pièce de piano solo classique très émotionnel avec des élans de puissance romantique et passioné . Quelques moment d’humour  joyeux de danses villageoise sur « Yodle dance » avec des sonorités originales. « Calumet » est une réminiscences des écho amérindien dans un climat un peu dramatique comme « Yellowstone » a peine plus paisible et quelques éclats de piano au centre. Une rencontre de la rigide europe avec les anciennes tribus de l’ouest américains. Mon préféré est le tranquille « Moonbeam » qui distille sa magie avec sont thème puissant et nostalgique.
Un album moins poppy que leurs début, toujours trés world music avec des accents piano classique un peu entre l’avant garde et le romantisme. Personnellement j’adore cet album, mais je ne pense pas qu’il ai eu hélas le succès qu’il aurai mérité, mais il ne s’agit pas ici d’Hymne world-pop, mais bien d’un album très personnel, bien qu’on y sent la présence de Deep Forest. Probablement apprécié par les fans du groupe et la world, pourtant il mérite bien mieux.

Dépaysant et formidable a découvrir vraiment.

http://www.priceminister.com/offer?action=desc&aid=483798825

 

 

Hieroglyphes 2000

Quel talent! Cet album de Michel SANCHEZ est hors norme et puissant, d’inspiration bretonne croisé avec l’electronique et de la world music. La couverture un peu abstraite devrait vous donner une idée.

C’est aussi pourquoi il ne plaira peut-être pas a chacun, bien que certain passages sont déroutant voire dérangeants par un certain avant-gardisme, mais c’est à vos oreilles de voir et saisir selon les moments.

Il y a parfois un mélange qui peu choquer par l’extrémisme et la variété des timbres utilisés mais surtout pour les harmonies riches et  audacieuses qu’il emprunte.

Captivant la voix de la petite fille qui lit le poème entre la musique, très onirique et différent, une plongée dans un autres monde sonore.

Je ne dirais pas qu’il n’a rien a voir avec Deep Forest, il y en a des bribes, le travail sur les samples, mais tout cela va plus loin.

Abouti, oui, mais pas le plus simple d’accès, je le conseille à toute les oreille curieuse las d’écouter beaucoup de médiocrité actuelle, c’est album est tout sauf commercial, il plaira aussi au amateur de sonorités étrange, les mélomane cultivé et aussi beaucoup de musiciens. A découvrir pour sûr.

Pour en savoir plus voici un interview de Michel Sanchez

Profitez de visiter les News de Deep Forest, ainsi que les projets musicaux de Eric Mouquet sous la forme de nouvelles expériences, appelé Deep Brazil et bientôt Deep Africa, et Deep China.

découvrir Deep Forest et Deep Brazil

 


Related Posts

About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code