Rubycon 1975, un pas important pour Tangerine Dream vers leurs premiers succès. Un chef d’oeuvre cosmique

RUBYCON  1975  FRONT COVER

Bien sûr, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il ne s’agit pas de musique joyeuse mais d’un trip sonore original appelé aussi parfois Electronic Berlin School, un style qu’ils ont pratiquement inventé a cet époque avec Klaus Schulze et quelques autres…

LP Sticker

rubycon_1

 

 

 

 

 

faisant partie du mouvement krautrock allemand (le Rock est pourtant lointain, peut-être plus proche de Pink-floyd post-meddle ou « on the run » de Dark side of the moon), des ambiances sombres et spatiales issu de synthétiseurs analogiques et mellotrons, mais aussi des sons plus concrets, des percussions et pianos préparés.

RUBYCON  1975 BACK INLAY

 

C’est une évolution sonore unique sur 2 mouvements.

TangerineDreamLP_Rubycon

Rubycon part 1. Piano préparés, et des gongs en différent genres, l’ambiance est étrange et abstraite comme un tableaux moderne, des sons et des ambiances hypnotique, planante et cosmique. Puis entrée des nappes et des choeurs entouré d’effets spéciaux qui passe comme des vagues, jusqu’à a une explosion folle qui va nous amener vers une seconde partie qui commence dans la douceur de boborygmes et d’autres bruitages vibrants, des sons expérimentaux issu des premières machines analogiques.

Puis rentre la sequence tout en douceur et avec hésitation posé sur un son de basse électronique dont le filtre bouge, passant par plusieurs transformations jusqu’au mouvement définitif qui va nous plonger dans un voyage avec ses mélodies et autres métamorphoses qui durerons quelques 15 minutes.

L’intro de ce thème est l’un des plus connu de Rubycon et qui a été utilisé à la télévision pour la serie « L’avenir du futur », ce futur ou nous sommes apparemment déjà bien rentré à plein pied.

Ici cette version nous emmène dans un voyage celeste tout à fait adapté

Rubycon part2, commence aussi d’une façon ambiante et tendu avec des sorte de sirene de l’au de delà, comme pour une B.O de tension, puis des masses de choeurs pénétrant joué avec les mellotrons,  la sequence du Modulaire Moog commandé par chris Franke rentre a partir de 5 minutes et nous emmène dans un autre voyage plus rapide que sur la première partie, a travers le cosmos, les effets psyché à souhait donne plus encore a cette atmosphere, ou le theme rappel un peu la première partie variée jusqu’à 11 minutes ou cela se calme vers des vagues douces électronique qui nous mène dans un dernier thèmes tout en douceur, une splendide finale tout en ombre et couleurs pleine de mystère, avec un thème de flûte sur des masse d’orgue et synthés.

Un voyage musical et aussi sonore qui n’a pas besoin de l’image pour crée notre film intérieur. Un peu la traversé du  »rubycon » après la mort dans la mystique des grecs.

Découvrez le vous même.

rubyconcartoon

 

 

Vous pouvez le trouvez ici, version remaster edition definitive.


Related Posts

About the Author

Musicien, joueur de synthétiseurs et pianiste depuis près de 30 ans, enseigne la musique, amateur de collection de disques, vinyles, CD, mélomane à ses heures. A laissé des centaines de commentaires et critiques sur les artistes et albums essentiels qu'il a cotoyé, écouté ou même joué pendant son existence. Informations et expérience riche et variée qu'il intégre maintenant a ce blog, tout en faisant des recherches pour intégrer et réunir le maximum d'éléments et informations pertinentes par articles et sujet abordé, pour un accès simplifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Chronologie & Genres


Mon Widget Boutique



Analytic Code